top of page

L'âne et sa corde



Dans les montagnes, il y avait un paysan qui voulait aller au marché d’un village voisin pour vendre deux ânes. Il lui fallait compter environ deux jours de marche pour y parvenir. Le soir venu, il fit halte pour la nuit près de la maison d’un ermite et dormit à la belle étoile. Au moment d’attacher les ânes, il se rendit compte qu’il avait oublié une corde. Inquiet que les animaux se sauvent durant la nuit, il demanda à l’ermite s’il pouvait lui en prêter une, mais il n’en avait pas. Cependant, il lui conseilla de faire semblant de passer une corde autour du cou de l’âne et de l’attacher à un arbre, comme il en avait l’habitude de le faire chaque jour. Le paysan suivit son conseil.


Le lendemain matin, les deux ânes étaient toujours là. Il détacha le premier animal pour reprendre son chemin, mais celui qui n’avait pas été détaché refusa de bouger. Il avait beau le pousser et le tirer, l’âne restait immobile. On sait à quel point cet animal peut être têtu parfois. Ne sachant plus quoi faire, le paysan retourna voir l’ermite pour lui expliquer son problème. Le vieil homme lui demanda alors s’il avait pensé à enlever la corde. « Mais il n’y en a pas! » affirma le paysan. « Pour toi peut-être, mais pour l’âne, il y a bel et bien une corde » répondit l’ermite. Le paysan retourna vers l’âne et fit semblant d’enlever la corde. L’animal le suivit alors sans aucune résistance.

Ce que nous croyons sur la vie, sur les gens et sur nous-mêmes peut nous empêcher d’évoluer ou de s’épanouir. Certaines de nos croyances sont comme une corde invisible qui nous empêche de réaliser que nous sommes libres de faire ce qui nous tient vraiment à cœur. C’est en remettant en question ce que nous pensons et en osant de nouvelles expériences que cela nous sera possible. 

Texte tiré et adapté du livre « La Promesse » de Laurent Lacherez, éditions Le Dauphin Blanc

66 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page